CFDT Transports Environnement

Accueil » Actualité Revendicative » Si la fatalité devait triompher parce que l’on croit en elle, à la FGTE, l’heure n’est pas à la croyance, mais bien au combat !

Si la fatalité devait triompher parce que l’on croit en elle, à la FGTE, l’heure n’est pas à la croyance, mais bien au combat !

CFDT Transports Environnement

L’agenda de la CFDT Transports Environnement

octobre 2013
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Logo FGTELe fatalisme et la morosité ambiante qui grignotent petit à petit les consciences des salariés français interrogent et inquiètent l’ensemble de nos militants. Pire, ils les impacts dans leurs actions militantes au quotidien lorsque vient s’ajouter, aux difficultés économiques de leurs entreprises, les agissements de patrons peu regardant sur le respect de la personne humaine.

Les contextes économique, social et politique n’aident en rien à cette lente, mais constante progression d’une gangrène poussant ces salariés, parfois militants CFDT, dans les bras de la « nouvelle gentille droite nationaliste ». La CFDT a pris la décision de s’emparer du sujet du front national.

Car même si la neutralité politique de la CFDT fait sa force, elle ne doit pas laisser ses militants dans le désarroi.

Il nous faut être offensif, démontrer l’absurdité des thèses du Front National, continuer notre action de terrain et parfois même reconquérir les sorties d’usines. Ce combat contre l’extrême droite sera plus complexe qu’en 2002, le mal est bien plus profond, les idées plus enracinées. Il en va de l’avenir de notre démocratie.

Car la liberté n’existe que là où l’intelligence et le courage parviennent à mordre sur la fatalité.

Le rassemblement des 5000 élus est une réussite. La FGTE y a tenu son stand, lui permettant d’échanger avec des élus y compris d’autres secteurs. Nous avons aussi entendu les syndicats nous faire leurs remontrances sur Gasel. Ils ont apprécié la communication que vous avez faite sur les problèmes rencontrés. Cependant, le travail induit par ces disfonctionnements, notamment l’intégration de nouveaux adhérents, pèse sur le temps militant. Gageons que le jour ou GASEL fonctionnera correctement, il deviendra un bon outil pour toute la CFDT.

Nous le disions le contexte économique n’est en rien favorable à l’optimisme. Le transport reste toujours un indicateur de la santé des entreprises. Car si la fermeture d’usine et son lot de suppressions d’emplois est malheureusement et rapidement mesurable, celle de l’impact sur les entreprises du transport l’est bien moins. Le transport souffre, les chiffres sont mauvais.

Air France met en place son deuxième plan de restructuration affectant plus de 2000 salariés.

A propos du dossier SNCM, ce n’est pas encore l’hallali, mais cela commence à y ressembler…En effet, la SNCM a obtenu l’ouverture d’une procédure de conciliation auprès du tribunal de commerce de Marseille. Son objectif est de recouvrer rapidement 80 millions d’euros de créances détenues par ses actionnaires et partenaires, sans lesquelles la compagnie pourrait se retrouver en cessation de paiements dès la fin du mois de novembre.

Le transport de marchandises terrestre fait l’objet de deux grandes conférences ministérielles.

Celle sur le transport routier a pour objectif notamment de lutter contre l’impact de l’emploi de salariés extra communautaires par les filiales de grandes entreprises françaises de transports. L’Ecotaxe poids lourds est aussi au cœur de l’actualité. Que des patrons représentants une branche territoriale et intégriste, comme en Bretagne, s’emparent d’un sujet aussi important n’est pas un bon signe. D’autant plus lorsqu’ils instrumentalisent leurs salariés et qu’ils n’hésiteront pas à mettre sous pression lorsque la loi sera mise en application.

Pour le transport de FRET ferroviaire, la CFDT, comme beaucoup d’autres partenaires, considère que cette conférence est celle de la dernière chance. Les dégâts liés au manque de volonté politique depuis 20 ans d’investir dans les infrastructures de proximité se paie cash, et ce n’est pas l’accident de Brétigny qui en a témoigné du contraire.

La CFDT Transports Environnement a été massivement présente dans les médias lors de la série de catastrophe ferroviaire de cet été, afin de porter une position syndicale responsable, ne surfant jamais sur le catastrophisme, tout en mettant chacun devant ses responsabilités.

Une FGTE responsable aussi dans l’exercice de négociation qu’elle a à appréhender dans le cadre de la réforme du système ferroviaire. Car il en va de l’avenir de tout ce système pour qu’il puisse se développer et se moderniser au service de tous les citoyens. La création dans un premier temps du pôle public suivit ensuite de la mise en place d’une convention collective nationale nous obligera à être vigilants sur les conditions sociales qui seront mises en œuvre pour l’ensemble des cheminots à statut et de droit privé.

La fonction publique dans le secteur de l’environnement souffre des réformes de réduction et répartition des effectifs sur fond de régionalisation et décentralisation. Ce qui pèse le plus pour les agents est de ne pas avoir une meilleure vision dans la transformation des services, dans les compétences à redéployer et des moyens qui sont donnés pour exercer leurs missions. Ces perceptions pèseront fortement lors des élections professionnelles. La CFDT toute entière doit répondre à ces interrogations et à ces appréhensions. Il en va certes de notre représentativité mais bien plus encore de notre syndicalisme de résultats.

Aujourd’hui nos équipes s’appuient sur les différents ANI, dont celui du 11 janvier sur la sécurisation de l’emploi. C’est l’identité CFDT qui y est développé. L’ANI sur La Qualité de vie au travail et Egalité Professionnelle porte en lui beaucoup d’espoirs revendicatifs car c’est un exemple de notre syndicalisme d’engagement.

La formation professionnelle tout au long de la vie est un atout pour ne laisser personne au bord de la route. Sa réforme est un point essentiel pour un service mieux ciblé et adapté à la réalité de l’emploi, ainsi que sa localisation. Le fond Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels et sa meilleure utilisation à destination des personnes les plus fragiles et les plus éloignés de l’emploi est un axe politique important. Mais n’oublions pas que la politique de formation des métiers, se fait dans les branches et qu’elle ne doit pas en être dissociée. Marie-Andrée viendra en débattre avec notre Conseil fédéral le 30 octobre.

La FGTE rencontre ses syndicats avec comme objectifs de faire un état des lieux de notre structuration. Elle a d’ailleurs commencé son action, le 10 octobre en proposant à ses syndicats une grande campagne d’affichage autour de l’environnement, la syndicalisation, l’emploi et les jeunes, l’égalité des droits et l’Europe.

Une Europe des transports sous pression d’une commission européenne voulant toujours trouver dans la libéralisation à marche forcée, la solution à tous les problèmes… Une Europe des transports que la CFDT construit avec sa fédération Européenne. L’élection d’une jeune militante au sein de la section route et celle d’un jeune militant au sein du premier comité jeune européen en est sa plus belle traduction.

Comme vous pouvez le voir, la FGTE ne se résigne pas à la fatalité, elle se veut combattive, à l’écoute du monde qui l’entoure pour être force de propositions.

Une FGTE travaillant pour aujourd’hui mais déjà pour demain.

Car demain nous attend un autre monde. En effet, nos métiers seront fortement impactés par l’évolution technologique des modes de transports et du big data. Nous organiserons le 13 février 2014 un évènement pour analyser ce que sera ce futur. Pour cela, un partenariat avec les fédérations F3C et FGMM sera mené.

Si la fatalité devait triompher parce que l’on croit en elle, à la FGTE, l’heure n’est pas à la croyance, mais bien au combat !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :