CFDT Transports Environnement

Accueil » Actualité Revendicative » Une rentrée chargée pour l’Union Fédérale Route

Une rentrée chargée pour l’Union Fédérale Route

CFDT Transports Environnement

L’agenda de la CFDT Transports Environnement

septembre 2013
L M M J V S D
« Août   Oct »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Cfdt_O_H_CMJN

 

Une rentrée sous le signe des revendications pour l’Union Fédérale Route

La CFDT, première organisation syndicale représentative au sein de la branche route avec 32,65%, a été reçu par les représentants du Ministre des Transports.

Lors de cette rencontre, l’Union Fédérale Route FGTE-CFDT a pu échanger sur trois dossiers majeurs qui impacte la profession.

Concernant les entreprises en difficulté, la CFDT ne nie pas l’impact de la crise économique sur les entreprises qui pourraient se traduire dans les prochaines semaines par des PSE emblématiques lourds de conséquence sur l’emploi. Alors que les chiffres de l’emploi fourni par l’OPTL démontrent une stabilité de ceux-ci, la CFDT constate qu’une fois encore ce sont tout d’abord les salariés qui paient le prix fort par une baisse de leur rémunération lié à la diminution du nombre d’heures travaillées, et qui malheureusement à ce jour est le seul vecteur dans la profession pour obtenir un salaire décent.

C’est pourquoi, la CFDT a revendiqué aux représentants du ministre :

·         Qu’à nouveau, la priorité soit donnée à la formation plutôt qu’au licenciement

·         Que les services de l’Etat surveillent attentivement les différents PSE notamment afin de préserver une moralité et une transparence qui pourraient faire parfois défaut.

·         La réactivation d’une bourse à l’emploi paritaire permanente dans la profession, traduction concrète des travaux des OPTL.

Concernant le cabotage, la CFDT a dénoncé les pratiques de dumping social des filiales de grands groupes  utilisant des salariés extracommunautaires. De plus, la CFDT a démontré que les conditions tarifaires exercées par des entreprises européennes employant des salariés communautaires restaient peu différentes de celles proposées par les entreprises françaises.

Concernant l’Ecotaxe Poids Lourd, La CFDT a rappelé que si elle ne s’oppose pas à la mise en place d’une taxe sur le principe du pollueur-payeur, elle dénonce le manque d’ambitionde l’Ecotaxe Poids Lourd dans le maillage par les portiques qui ne couvrent que 15 000 km de routes sur les 950 000 km que compte le territoire. De plus, la CFDT a démontré que l’ensemble de ces portiques étaient facilement contournables, risquant de ce fait de voir circuler des poids-lourds sur des départementales. Ce risque irait à l’encontre des actions menées dans le cadre de la prévention routière !

De plus, la CFDT a revendiqué la mise en place d’un corps d’inspectorat mobile pouvant appliquer  des sanctions adaptées afin de garantir la bonne application de l’écotaxe auprès des transporteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :