CFDT Transports Environnement

Accueil » Actualité Revendicative » La Qualité de l’Air, le même droit de respirer que l’on soit Salarié ou Usager !

La Qualité de l’Air, le même droit de respirer que l’on soit Salarié ou Usager !

CFDT Transports Environnement

L’agenda de la CFDT Transports Environnement

mars 2013
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

respirer

La CFDT investit les réseaux ferroviaires souterrains français 

Ce jour, mercredi 13 mars, 200 militants se mobilisent afin d’aller à la rencontre des salariés et des usagers des réseaux ferroviaires sous terrain de Paris, Marseille, Lyon, Toulouse et Rouen.

En effet, Depuis le 21 Octobre 2010 et la parution au journal officiel du décret 2010-1250, la qualité de l’air s’est vu attribuer des seuils de concentration de particules qui limitent notamment celle des PM10 à 40 μg/m3 d’air en moyenne annuelle.

Or les usagers et de façon encore plus importante les salariés qui travaillent dans les réseaux ferroviaires souterrains sont quotidiennement très exposés à une qualité de l’air ne respectant pas les différents seuils fixés par le décret.

L’ensemble des réseaux ferroviaires souterrains de France ont une mauvaise qualité de l’air due à deux phénomènes :

  • Des infrastructures faites de tunnels et couloirs complexes à ventiler
  • Des matériels roulants grands émetteurs de particules fines

D’autant plus qu’une aberration réglementaire touche les salariés et les usagers de ces réseaux ferroviaires. En effet, Une circulaire du ministère de la santé datant de 2003 normalise le niveau de la qualité de l’air pour les usagers et les salariés utilisant les réseaux ferroviaires et permet de mesurer leurs expositions au micro particules qu’en tenant compte du temps de résidence moyen dans les réseaux.

Enfin, cerise sur le gâteau, c’est le code du travail qui régie l’exposition au micro particules pour les agents des salariés travaillant dans les réseaux ferroviaires sous-terrain notamment l’article R.4422-10 stipulant que « dans les locaux à pollution spécifique, les concentrations moyennes en poussières totales et alvéolaires de l’atmosphère inhalée par un travailleur, évaluées sur une période de huit heures, ne doivent pas dépasser respectivement 10 et 5 milligrammes par mètre cube d’air » soit 5000 μg/m3 d’air !LE mm AIR

Il est donc légalement autorisé que les salariés des transports ferroviaires souterrains puissent respirer un air 100 fois plus pollué qu’un simple usager !

Les mesures effectuées en 2010 dans les réseaux ferroviaires souterrains avec des conducteurs étaient de 58 μg/m3 minimum à Lyon à 680 μg/m3 maximum sur Paris. Lorsque l’on sait que la norme à ne dépasser fixée par le décret est une moyenne journalière de        50 μg/m3 à ne pas dépasser plus de 35 fois par an, il y a urgence !

Et nous n’oublions pas non plus les chauffeurs de bus comme de tram qui eux sont exposés à un autre polluant que sont les particules diesel responsable de dizaine de milliers de morts par an !

 C’est pourquoi, la  CFDT Transports Environnement exige de l’état:

  • L’application des seuils de pollutions au micro particules aux salariés des transports basée sur la base du  décret 2010-1250.
  • Un contrôle des entreprises de transports concernées afin qu’elles appliquent réellement toutes les normes fixées sous peine de sanctions si nécessaire.
  • Un système de traçabilité des expositions professionnelles accompagné d’un suivi soit mis en place pour les salariés exposés.
  • Que soit reconnue la pénibilité de ces métiers et permettre un départ anticipé pour ces salariés exposés

Et revendique auprès des entreprises exploitantes :

  • Une information en direct auprès des salariés et des usagers de leur réseau sur la qualité de l’air
  • Un suivit médical particulier dans le cadre de la médecine du travail
  • L’ouverture de négociations sur ce thème lors de réunion débouchant sur des solutions concrètes pour les salariés des transports et les usagers.

Après alerté l’ensemble des entreprises exploitantes des réseaux de transports, après avoir interpellé les ministres de la Santé, des Transports, de l’Ecologie et du Développement Durable.

Sans aucune réponse de leur part la CFDT Transports Environnement a décidé de mettre cet état sanitaire préoccupant sur la place publique !

Pour ce faire 100 000 tracts sont en cours de distribution.

Pour la CFDT Transports Environnement, la qualité de l’air ne pourra être traité dans l’indifférence comme il l’a été fait pour l’amiante…

La VIDEO du Parisien.fr

Les documents utiles ! :

Article R4222-10

Décret 2010-1250

lettre FGTE aux ministres qualité de l’air décembre 2012

Synthese_pollution_enceintes_souterraines_web

tract cfdt air.recto

Les photos de l’Action


Un commentaire

  1. […] C’est pour lutter contre cet écart que la CFDT Transport Environnement a monté le 13 mars dernie… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :