CFDT Transports Environnement

Accueil » Articles de Presse » Combustibles maritimes à faible teneur en soufre : Armateurs de France change de cap

Combustibles maritimes à faible teneur en soufre : Armateurs de France change de cap

CFDT Transports Environnement

L’agenda de la CFDT Transports Environnement

février 2013
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

Armateurs de France a annoncé le 30 janvier 2013 que sa priorité n’est plus d’obtenir un report de l’entrée en vigueur des combustibles à 0,1% de soufre, mais d’être prêt pour le 1er janvier 2015. Un virage dicté par le pragmatisme.

« Nous ne sommes plus dans une problématique de demande d’aménagement du calendrier prévu par l’Orga­nisation maritime internationale (OMI) pour le passage à un combustible à teneur de 0,1% en soufre au 1er janvier 2015 pour la zone mer du Nord et Manche », a déclaré Éric Ba­nel, délégué général d’Arma­teurs de France, le 30 janvier 2013, lors d’une conférence de presse.

« Nous sommes désormais dans une démarche pragmatique pour être prêts à la date programmée par l’OMI. Nous donnons la priorité à la re­cherche des solutions technologiques pour y parvenir, si possible en bénéficiant de mesures d’accompagnement au niveau européen. »

Un report seulement pour les navires de passagers

Éric Banel a précisé que si l’État continue à porter une revendication sur un aménagement du calendrier, Armateurs de Fran­ce n’y est bien sûr pas opposé. Toutefois, ce point ne constitue plus une priorité pour l’organisation et ses adhérents.

Il a encore indiqué avoir compris des déclarations de Frédéric Cuvillier, ministre chargé des Transports, en décembre 2012 sur le sujet, que la France allait surtout réclamer un report du calendrier pour les navires de transport de passagers et les ferries mais pas pour les autres.

Des aides européennes possibles

Le changement de position d’Armateurs de France est largement lié à la conviction que ni l’Union européenne (UE), qui ne siège pas directement à l’OMI, ni les États membres ne pourront obtenir un changement de calendrier de la part de l’organisation. Le planning de Marpol VI a également été accepté par la France en 2008.

L’évolution d’Arma­teurs de France résulte aussi de la diffusion par Bruxelles, mi-janvier 2013, d’un document présentant les aides européennes possibles pour les projets en rapport avec cette nouvelle norme internationale pour le transport maritime.

Sources : Journal de la Marine Marchande n°4860 du 1er février 2013


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :